L’équipe Magpie remporte le prix des avocats du Hackathon : retour sur l’éclosion d’un prototype à l’occasion du premier hackathon juridique belge

Par l’équipe Magpie : Dodo Chochitaichvili, Antoine Dejonckheere, Karim Douieb, Gautier Krings, Selin Suntay et Pierre-Yves Thoumsin

Les 9 et 10 novembre derniers, nous avons eu l’opportunité de participer au premier hackathon juridique organisé à l’initiative de l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles.

La thématique proposée par les organisateurs était celle de la récupération de créances: comment les nouvelles technologies peuvent-elles apporter des solutions innovantes à ce pan du métier d’avocat vieux comme le monde, souvent rébarbatif et particulièrement chronophage ?

Vendredi 9 novembre 2018 à 14 heures, notre équipe est formée. Dans les starting blocks, trois membres “geeks” issus de la société jetpack.AI et quatre avocats aux expériences et spécialités diverses dont notamment les fusions-acquisitions, la propriété intellectuelle, les contentieux national et international.

Après une heure de discussion, nous posons un premier constat: compte tenu du délai de 24 heures qui nous est imparti, il nous faut privilégier des solutions concrètes et relativement simples plutôt que de laisser germer des idées trop complexes pour aboutir à un résultat satisfaisant dans un délai si court.

Nous décidons dès lors d’orienter notre travail vers le développement d’une application web permettant aux avocats de gagner du temps et de gérer plus efficacement les dossiers de récupération de créances de manière générale, à l’aide d’outils accélérant ou automatisant certaines tâches répétitives et chronophages. L’application web devrait également être dotée d’une interface pour les tiers (clients, huissiers, adversaires, magistrats,…) via des accès sécurisés et ce, pour permettre un échange plus efficace entre les différents intervenants à la procédure. Nous définissons les avantages que cette application devrait procurer à ses utilisateurs comprenant entre autres une diminution des coûts pour le client, une meilleure visibilité/transparence des démarches réalisées par l’avocat et des mouvements comptables, une prévisibilité des frais, une facilitation des interactions, une réduction du risque d’erreurs. Et ce, en tenant compte à chaque instant des règles déontologiques entourant le métier d’avocat. Mais avant toute chose, l’outil principal que nécessite ce type de dossier est un calculateur d’intérêts tenant compte des différentes règles et taux applicables. Il devrait s’agir de la fonctionnalité de base de la plateforme, que nous souhaitons rendre directement accessible aux utilisateurs pour une vérification rapide à tout moment, même avant d’avoir constitué un dossier.

En fin d’après-midi, l’équipe est sur les rails pour concevoir le prototype. Les cerveaux juridiques dressent la liste des fonctionnalités utiles à leur pratique d’avocat, alors que les codeurs se concentrent sur la mise en place d’une infrastructure et d’un squelette de code fonctionnel. Notre brainstorming débouche également sur une dénomination originale pour notre équipe et son projet: “Magpie”, nom anglais d’un oiseau traditionnellement enclin à récupérer ses créances (et celles d’autrui…) et dont le plumage rappelle la robe de l’avocat.

            Le repas est l’occasion de souffler et d’échanger avec les autres participants – sans toutefois trop en dévoiler – car l’esprit de compétition est bel et bien présent! Chaque équipe est déterminée et déborde d’idées intéressantes. Rassasiés, nous nous remettons donc au travail et réalisons bien vite que le sommeil sera court tant il reste du travail à abattre. Les tâches se répartissent efficacement. Un informaticien se charge d’implémenter toutes les fonctionnalités nécessaires au calculateur d’intérêts tandis que les deux autres progressent sur le module de gestion de dossiers (pièces jointes, contacts, échéanciers, aperçu des coûts engendrés par la procédure, génération de documents, …).

            Après s’être octroyé quelques heures de sommeil, notre équipe se retrouve, samedi au petit matin. Nous nous répartissons les tâches encore réalisables avant la remise du prototype: rédaction de la notice technique, intégration des fonctionnalités graphiques et préparation du pitch à présenter au jury. Alors que le temps diminue, la tension ne cesse d’augmenter – la fatigue n’y est pas étrangère!

            A 14 heures sonne le glas: les mains quittent les claviers et les équipes prennent place pour découvrir les projets des autres participants. Chaque équipe disposera de 10 minutes pour présenter son pitch à un jury composé d’une dizaine de professeurs, ingénieurs et avocats. La tension cède la place à la curiosité et à l’enthousiasme, à mesure que nous découvrons les projets des différents concurrents. Pour notre équipe, la journée s’achèvera de la plus belle des manières, en recevant l’un des trois prix décernés par le jury de ce premier hackathon juridique belge.

            Au-delà de cette victoire qui nous réjouit et nous honore, ce hackathon fut une formidable expérience. Pour les informaticiens de jetpack.AI, ce fut l’occasion de tester leurs compétences sous la pression du chronomètre, en confrontant les technologies nouvelles à un domaine inconnu mais à haut potentiel. Pour les avocats, ce hackathon fut une extraordinaire opportunité de découvrir concrètement les possibilités offertes par les nouvelles technologies (cloud, web, …) et de confirmer leur sentiment de la nécessité d’en faire un allié de leur pratique professionnelle. Humainement aussi, ces 24 heures furent particulièrement stimulantes pour l’ensemble des participants, brisant les barrières entre deux mondes dont la complémentarité n’est que trop peu exploitée.

Quant à l’organisation, ce coup d’essai fut un coup de maître. Nous tenons à remercier chaleureusement les co-présidents de l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles (Maître Vinciane GILLET et le Professeur Gregory LEWKOWICZ), ainsi que l’ordre français du barreau de Bruxelles et son bâtonnier Michel FORGES.

Stimulée par les encouragements du jury et des avocats bruxellois, notre équipe a affiné le développement de la fonctionnalité de base de Magpie: son calculateur d’intérêts. Celui-ci est désormais librement accessible sur notre site www.magpie.be!