L’Incubateur européen du barreau de Bruxelles poursuit sur sa lancée en 2019

Par Me Vinciane Gillet et Pr Gregory Lewkowicz
 Présidents de l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles

 

Le 13 décembre 2017, l’Ordre français des avocats du barreau de Bruxelles a créé, en collaboration avec l’Ordre néerlandais, l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles. Sa création était discutée au conseil de l’Ordre depuis 2015. L’action déterminée du bâtonnier Pierre Sculier a permis de passer de la réflexion à l’action. Le conseil de l’Ordre nous a confié la charge de développer ce projet visant à accompagner la profession dans le tournant digital.

Au cours de l’année 2018, plus d’un millier d’avocats du barreau de Bruxelles ont participé directement aux activités de l’Incubateur qu’il s’agisse des midis de l’avocat numérique organisés chaque mois sur un sujet particulier, des conférences sur les transformations de la profession d’avocat, sur la notation des avocats ou encore du premier Hackathon juridique qui s’est tenu ces 9 et 10 novembre derniers en collaboration avec plusieurs institutions universitaires prestigieuses belges et étrangères.

Premier incubateur d’avocats à dimension internationale, l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles a également développé tout au long de l’année 2018 ses partenariats et ses activités à l’étranger. Des barreaux issus de plusieurs États européens sont désormais pleinement partenaires de l’Incubateur alors que d’autres sont en passe de nous rejoindre. Une ambitieuse collaboration avec l’Incubateur du barreau de Paris a également été décidée au moins de novembre dernier. L’Incubateur européen du barreau de Bruxelles était également représenté à Montréal au printemps numérique lors de la visite d’État en mars 2018, au lancement du pôle numérique du Club des juristes à Paris au moins de juin, au Congrès de l’International Bar Association (IBA) en octobre ou encore au Vendôme Tech à Paris et au congrès du Conseil des barreaux européens (CCBE) en décembre 2018.

Ce riche bilan d’une année d’activités permet aujourd’hui au barreau de Bruxelles de rejoindre la liste des barreaux qui ont pris pleinement la mesure des défis du tournant numérique pour la profession d’avocat et se sont dotés d’incubateurs ou d’organes similaires. Le barreau de New York en 2007 suivi de 60 autres barreaux américains aujourd’hui, le barreau de Paris en 2014 rejoint ensuite par Marseille, Lille, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg et d’autres ou encore la Law Society au Royaume Uni en 2018. Le barreau de la capitale de l’Europe ne pouvait pas rester à la traîne.

Le bâtonnier Michel Forges et son dauphin Maurice Krings qui poursuivent dynamiquement l’initiative en ont pleinement conscience. L’Incubateur poursuivra aussi sur sa lancée en 2019 avec un programme et des développements ambitieux.

L’Incubateur se dote ainsi d’un nouveau site internet plus dynamique afin d’améliorer encore sa communication et de proposer plus de contenu en français et, à terme, en anglais. Le site héberge désormais également un blog « BeTech » qui publiera chaque mois, sans engager ni les Ordres, ni l’Incubateur ou ses partenaires, des billets sur la transformation numérique du droit et de ses professions, qui donneront la parole à des acteurs belges et étrangers ou qui mettront en exergue des initiatives intéressantes. Une newsletter sera diffusée mensuellement.

L’Incubateur organisera le 14 mars 2019 les états généraux du numérique qui se tiendront au Cercle de Lorraine à partir de midi avec un programme riche et des intervenants prestigieux tels que le titulaire de Chaire d’intelligence artificielle du Collège de France, Gérard Berry. L’événement se poursuivra sur un mode festif dans le cadre de la nuit de l’Incubateur. L’Incubateur participe également à l’organisation les 21 et 22 mars 2019 à une grande conférence en anglais « Legal Data Mining, Machine Learning and Visualization » en collaboration avec l’Institut national français d’intelligence artificielle DATA IA et le National Institute of Informatics du Japon.

Plusieurs autres événements et formations se dérouleront encore en 2019 afin d’accompagner l’innovation et la modernisation de la profession. L’Incubateur poursuivra notamment l’organisation des midis de l’avocat numérique dont les séances mensuelles sont programmées jusqu’au mois de juin 2019 et dont vous découvrirez le détail dans la section agenda du site internet. Une attention particulière sera notamment apportée à la sensibilisation de la profession aux obligations découlant du règlement général sur la protection des données et à l’aide aux petites et moyennes structures qui souhaitent s’engager dans le tournant digital.

Occupons-nous des nouvelles technologies avant qu’elles ne s’occupent de nous restera plus que jamais notre leitmotiv en 2019.